Se rendre dans un stade pour participer à un évènement sportif, c’est déjà une expérience en soi. Et si cette expérience pouvait être augmentée, pour le spectateur, mais aussi pour le club ou le gestionnaire du stade ? C’est la promesse du stade connecté, et une promesse qui se vérifie.
 
Le dernier de ces supers stades, c’est le Wanda Metropolitano, nouveau berceau du club de l’Atlético de Madrid. Telefonica est le fournisseur technologique du 1er stade 100% numérique en Europe.
 
Flambant neuf, le Wanda Metropolitano est donc connecté, comme tous ses équipements : systèmes de contrôle, de visualisation et de sécurité, portes, éclairage, ascenseurs… absolument tout. Cette connectivité à 100% répond à des exigences de sécurité du public, mais aussi d’efficacité opérationnelle.
 
Mais pour ce grand club européen, il s’agit aussi de soigner son public, d’attirer de nouveaux spectateurs et bien sûr de générer des recettes supplémentaires. Fournir une couverture réseau irréprochable, grâce par exemple aux 1500 points d’accès Wi-Fi que compte le stade, est un moyen d’enrichir cette expérience client lors d’un évènement sportif et de permettre aux spectateurs de partager leur expérience hors de l’enceinte en publiant des contenus (photos, vidéos…) sur les réseaux sociaux.
 
En effet, les stades connectés permettent désormais de parler « d’expérience spectateur » et plus seulement « d’assister à un match ». Une opportunité pour les clubs sportifs qui souhaitent attirer des publics nouveaux dans ces enceintes, au-delà des passionnés et fans du club ou de leur sport. Cette expérience repose sur le stade connecté, mais aussi des services autres que la seule billetterie ou le merchandising.
 
Le club de football de l’OGC Nice et Allianz Riviera, exploitant du stade, ont mis au point une application proposant différents services. Exemples : « Live ans Replay » pour revoir une action du match sous différents angles de caméra ou « Come To Me » pour réaliser des commandes (dont la restauration) durant un match. Le but ici est encore une fois de proposer une expérience augmentée.
 
Son rival de Toulouse a choisi de mettre l’accent notamment sur le paiement mobile au travers d’un partenariat avec Lyf Pay. Le Toulousain permet ainsi aux spectateurs d’effectuer tous leurs paiements de billetterie ou achats en boutique du club via leur smartphone, au travers de l’application Lyf Pay.
 
Le stade connecté répond aussi aux enjeux autour de la donnée. Clubs et exploitants de stade, comme les organisations d’autres secteurs, sont eux aussi en quête de nouvelles données pour affiner leur connaissance clients et proposer de nouveaux services.
 
L’Olympique Lyonnais, qui s’est doté d’une infrastructure technologie en 2016, estime que le stade connecté lui a permis d’augmenter ses revenus de 200 à 300 % en offrant une expérience interactive à ses spectateurs.
 
Et l’arrivée prochaine de la 5G promet de nouvelles opportunités et de nouveaux usages dans des domaines comme la réalité virtuelle, la réalité augmentée et le live streaming. Comme l’indiquait en octobre dernier Olivier Roussat, PDG de Bouygues sur France Inter : « A l‘heure actuelle, la limite de la technologie 4G, c’est la saturation. {…} La 5G permet d’avoir une absorption de capacité énorme {…} : elle va permettre à plus de consommateurs de consommer beaucoup. » L’O2 Arena de Londres lance ainsi cette année des expérimentations 5G grâce à Telefonica et prévoit une couverture complète d’ici fin 2020.
 

Pour aller plus loin :

o   Expérience spectateur et stades connectés : tour d'horizon des innovations dans les clubs de Nice & Toulouse et de l'Olympique Lyonnais

o   O2 Arena lance la 5G grâce à Telefonica

o   Transformation numérique du Stade Toulousain

o   Telefonica devient le fournisseur technologique du Wanda Metropolitano, 1er stade 100% numérique

o   Wanda Metropolitano, Communiqué de Presse, décembre 2017 (Espagnol)

o   Couverture réseau Indoor Bouygues Telecom Entreprises